Animalerie, partie 1

On lit souvent sur Internet « j’ai acheté ces animaux en animalerie pour les sauver », « au moins ça en fera un/deux/trois de sauvés », « moi j’ai eu un rat en animalerie et il était parfait, gentil et n’a jamais eu de soucis de santé », « mon animal acheté en animalerie a vécu très longtemps », ou encore « c’est pas si grave que vous le dites »,…

Qu’en est-il réellement ? Vous lirez de tout, de n’importe quoi. Souvent plus n’importe quoi que tout d’ailleurs. Sur le Net, on ne sait jamais trop à qui se fier, qui parle d’expérience, qui a la théorie, qui a les deux, qui a raison ou tord. Et qui raconte absolument n’importe quoi. Ce qui est malheureusement le type le plus rencontré. 
Je pense sur ce sujet m’exprimer avec plus de cartes en main que la majorité. En effet, l’animalerie c’est mon métier, et on peut dire que je ne suis pas la plus mauvaise en terme de connaissances (et heureusement vu ce qu’on voit). Quand je dis que c’est mon métier, j’ai 4 ans d’études spécialisées à mon actif, deux diplômes (BEPA et Bac Pro), plus le Certificat de Capacité, obligatoire quand on veut tenir un tel magasin vendant des animaux. J’ai pu travailler et observer le métier et les pratiques dans une dizaine de magasins différents, dans 2 départements différents, plusieurs chaînes différentes, des indépendants, et même un à l’étranger. J’ai également dirigé moi même de A à Z un rayon animalier dans une jardinerie pendant 3 ans. De plus, comme je suis une éternelle curieuse, et que je sais qu’on ne peut se fier seulement à son expérience personnelle, je suis ou ait été en contact avec des animaliers partout en France. Avec qui j’ai pu échanger. Des commerciaux en animalerie également, ainsi que des grossistes. Je connais les fonctionnements de plusieurs grandes chaînes, de jardineries, d’animaleries, d’indépendants,… Car chacun est différent. Et parfois, ce qu’on pense être une « grande chaîne » n’est constitué que d’indépendants ayant choisi de se mettre sous la même enseigne (c’est le cas des magasins Baobab notamment, deux magasins situés à 20km l’un de l’autre n’auront en général pas le même directeur, un fonctionnement différent, et seront totalement indépendants). 
Certaines chaînes quand à elles ont une mauvaise réputation fondée, mais comportent certains points de vente avec des vendeurs qui sont bons, et tentent de changer les choses à leur échelle. D’autres ont bonne réputation mais dans certains magasins les vendeurs sont très moyens…

Je pense donc être LEGEREMENT à même de parler du sujet, de manière objective et globale, merci :p

Bref, on dit souvent qu’il ne faut pas acheter de rats en animalerie. Certes, ce n’est pas une obligation, personne ne vous mettra le couteau sous la gorge si vous achetez (oui, acheter, vous entretenez tout ça avec le sourire, n’employez pas le mot « sauver » car ce n’est pas le cas puisque vous en achetez un en donnant de l’argent, donc en condamnant leurs copains^^) des rats ou autres parce que vous les trouvez beaux (en fait, c’est un marché, au lieu de choisir le lait, vous choisissez un être vivant en jouant à « toi tu vas être heureux et pas toi parce que je te trouve moche ou que t’étais pas assez ci ou ça »).

Il y aura toujours quelqu’un pour entretenir ce commerce, ne nous leurrons pas. Parce que combien de fois lit-on « moi, dans mon animalerie, ils aiment les animaux, hein, ils s’y connaissent, les sexes sont séparés, ils vont chez le véto, patati patata ».LOL. Niveau rats, je pense que vous pourrez pas trouver une animalerie mieux que celle ou j’étais : les sexes séparés, litière de chanvre ou lin,  le même véto qui suit personnellement les miens (et que je faisais passer une fois par mois HORS besoins urgents), nourris avec des graines de qualité + des produits frais, sortis tous les jours, câlinés, gratouillés, avec tous un nom. Je connaissais exactement leur âge (à une semaine près en général) et leur provenance, et niveau conseil, je m’en sortais quand même je pense xD .Je suis donc la première à dire « NON, tous les vendeurs ne sont pas incompétents, il y en a même des très très bien ». Je ne nie pas, certainement, au contraire. J’en vois combien, des vendeurs passionnés, écoeurés souvent du métier et/ou des clients ? Des vendeurs très bons dans leur domaine, des vendeurs qui ont vraiment choisi ce métier et font tout pour l’animal ? Beauuuucoup plus que vous ne pouvez l’imaginer. Non, le souci, ce ne sont en général pas les vendeurs…

Ce que vous n’avez pas l’air de comprendre, c’est que ce n’est absolument pas pour ça qu’on déconseille les achats en animalerie. Ce n’est pas pour les vendeurs, ni parce que « les animaux sont malades » ou « les animaux sont pas gentils », ou ce genre de choses. Pas du tout, et c’est bien trop réducteur que de penser ça. Si tous les animaux d’animalerie mourraient jeunes, étaient malades, que les vendeurs étaient tous nazes et autres, je pense qu’on aurait même pas besoin d’expliquer aux gens « pourquoi c’est mal », ça serait la logique même, et même si il existe des gens particiulièrement idiots, rapidement ces commerces péricliteraient.

Alors, pourquoi ? 

– Certains le déconseillent pour une raison « basique » (mais importante) d’éthique : une animalerie, c’est un commerce, qui a donc besoin d’argent pour exister. Ils ont donc BESOIN de vendre, c’est dans le concept. Or, un organisme qui a besoin de vendre fait du commerce « sur le dos » d’êtres vivants, c’est considérer les animaux comme des objets, et oui, c’est choquant, mais ça n’a pas l’air de choquer tout le monde. C’est la différence avec un éleveur passionné qui ne cherche pas à s’enrichir, mais juste à entrer dans ses frais OU en vivre sans chercher l’opulence (vous en connaissez beaucoup des éleveurs sérieux qui roulent en Ferrari ? Pas moi). C’est la première raison

– Parfois, l’animalerie est très bien en facade : j’en connais plusieurs avec des gens très qualifiés, des conditions de vie idéales, enfin l’animalerie de rêve quoi. Par contre, quand on passe derrière le rideau, c’est moins marrant. J’ai vu de mes yeux plusieurs animaleries (et même un des plus gros grossistes français) sans pièce d’isolation (la pièce ou on met les malades). Quand on demande ce qu’ils font des animaux malades, l’animalier passionné qui gratouille et bisoute les lapins devant ses amis et clients m’a dit « congélo, on a pas le temps de s’emmerder avec ça ». Deux secondes après, il avait les larmes aux yeux devant un de ses potes qui lui racontait la mort de son cobaye. Commercial, très pro, lui si demain je dis que c’est un mauvais vendeur on me fouettera, sauf que je l’ai vu éclater une souris à coups de balai… C’est le commerce, vous connaissez le stéréotype du « vendeur de voitures », ben n’importe quel vendeur qui souhaite s’enrichir agit de cette façon. Quand je lis « le vendeur m’a assuré que… » souvent je ris jaune. Clairement, la personne ne vous dira pas « ah non n’achetez pas cet animal, il est malade ». Vous iriez voir ailleurs, à tord en plus (oui, parfois réfléchir est intéressant : si un vendeur est honnête, j’aurais plus tendance à avoir confiance qu’un vendeur qui me dit « non non on a jamais de soucis tout est parfait ». Il n’y a JAMAIS aucun souci, il faut le savoir. Typiquement c’est un genre de cas ou il faut réfléchir et analyser). Ailleurs, ou le vendeur vous brosse dans le sens du poil et fait tout comme vous voulez, c’est souvent le pire endroit. Un bon vendeur vous conseillera, que ça aille dans votre sens ou non, pour le bien de l’animal. Pas pour vous faire plaisir.

La raison principale reste quand même l’amont. Il faut savoir qu’une animalerie n’a pas le droit légalement de reproduire des animaux, elle n’a pas vocation d’élevage (sauf exceptions rares, notamment souvent les commerces spécialisés en reptiles). Certains le font, pour des raisons X ou Y, mais si ils se font attraper, ils risquent la fermeture par les services vétérinaires. Du coup, l’aimalerie « basique » commande à des éleveurs. Avez vous idée de ce qu’est un éleveur « pro » fournisseur d’animaleries ? Déjà, il fait des dizaines, voire des centaines d’espèces (sinon ce n’est PAS rentable et donc il n’y a pas d’intérêt pour eux, logiquement) : oiseaux, rongeurs, poules, reptiles,… Les plus petits ne font que des rongeurs et des lapins, mais pour rester concurrentiels, ils commandent le reste à l’étranger (Hollande en général). Les rats sont des objets, parfois ils ont le droit à une gratouille mais c’est 5 secondes en ouvrant la cage, et encore. En ferme d’élevage on a juste PAS LE TEMPS de passer du temps avec chaque individu, un « petit » éleveur ne prend en général ni vacances ni week ends déjà. Les femelles font des bébés, des bébés, des bébés, on leur enlève à 4 semaines, et on leur remet le mâle (souvent de leur famille, pour ressortir les couleurs). Une fois qu’elles produisent moins, elles partent aux serpents, et une de leur filles les remplace, et ainsi de suite. Le but, c’est de faire ressortir les couleurs, pour vendre plus cher. Donc, des taux de consanguinités +++. L’éleveur pro ne sélectionne quasi systématiquement que sur le physique, il en a rien à foutre que son rat meure à 10 mois dans des souffrances atroces ou que les mâles deviennent tous AH. Il faut juste que les animaux soient beaux, et vendables à l’instant T. Il lui faut des animaux fertiles, manipulables un minimum, le reste n’est pas important dans son cas. Il envoie les bébés entre 4 semaines et 3 mois (sinon après c’est trop vieux, et là encore c’est à vous de réfléchir, car c’est bien le CLIENT le souci, si les gens ne considéraient pas que 3 mois « c’est trop vieux », ils n’auraient pas besoin de vendre des animaux si jeunes 😉 ), tous ensemble dans les boites. Pas de séparation des sexes, du copeau de bois, un rat mort c’est pas grave y’en a 500 derrière.

Tapez « rodent farm » sur Google. C’est de ce type d’élevages que viennent les animaux.

Pour exemple, un rat « couleur » (hors bleus, husky, dumbo, rex) est vendu entre 5 et 6€ à l’animalerie. Cela signifie qu’un rat entre 0 et 4 semaines aura du couter entre 2 et 3€ en terme de nourriture, de litière. Sans compter les morts qu’il faut amortir, les reproducteurs à nourrir, abreuver, les frais d’électricité, impôts,… Un rat qui coûte 3€ en 4 semaines, imaginez bien qu’il faut réduire les coûts : nourriture, litière, et TRES PEU de temps passé dessus.

En temps qu’acheteur, ce qu’on voit, c’est la vitrine. On voit le magasin, c’est beauuu, c’est bieeeen, le vendeur il s’y connait. Or, les rats, c’est les frères et soeurs de ceux du magasin d’à coté ou ils sont sur copeaux et jamais touchés. C’est les même. Sauf qu’en temps que consommateur manipulé (oui oui de vrais pigeons très souvent ^^’), on se laisse avoir soit par le physique du rat (exactement le but recherché), soit par un discours du style « mais le pauvre si on le prend pas il va mourir   » Donc on prend CE rat, mais les dizaines d’autres qui vont mourir on en a rien à foutre. Il faut reconnaitre que c’est hyper égoïste. En plus on donne de l’argent pour ça, donc…

Cas pratique : un éleveur commence avec 10 rates, qui font chacune 10 petits. Il en place 50, et 50 lui « restent sur les bras ». C’est 50% d’argent perdu, il va donc réduire son cheptel à 5 femelles, soit ce qui correspond à la demande. Ca fait quand même 5 femelles, mais 5 qui font 50 petits, c’est mieux que 10 qui en font 100, ne croyez vous pas ? Et si ça fonctionne de moins en moins, ça finira par faire 0 😉Imaginons, ce même éleveur qui commence avec 10 rates qui font chacune 10 petits. Vous arrivez, ainsi que 10 autres personnes, et vous décidez d’en « sauver » juste 1. 1 pour vous c’est rien. Mais multiplié par 60 personnes, c’est 60 rats qui sont « sauvés », en plus des 40 qui ont été vendus ailleurs. Il y a encore de la demande, donc l’éleveur choisit d’aggrandir son élevage, et de prendre 10 femelles de plus. C’est 100 petits supplémentaires qui vont naître, parce que 60 personnes ont décidé d’en « sauver un » 😉

Idem pour les « j’ai acheté une femelle en animalerie mais c’est pas ma faute si elle est pleine ». Ca, ça marche sur une personne qui n’a jamais eu le net de sa vie et vient de débarquer comme un perdu. Une personne qui a des rats, qu’on voit sur les groupes, ça revient à porter un panneau clignotant « je vous prend pour des cons ». Parce que même si l’animalerie sépare les sexes, ben l’éleveur non. Et il faut que les rats soient séparés depuis plus de 25 jours pour être sûr à 100%
J’ai pu constater que 80% des gens qui « prennent une rate en animalerie sans savoir qu’elle est pleine » sont en fait des personnes « en mal de petits » qui voulaient élever une portée et ont trouvé une bonne excuse pour le faire sans avoir à se justifier en cas de portée voulue…
Il n’y a qu’à voir combien de gens acceptent de faire avorter une rate supposée pleine, ou d’eutha les bébés à la naissance… Soit ils sont « contre l’avortement » (c’est dingue le nombre de gens qui sont contre dites donc !), soit « oups je peux pas cette semaine ni la semaine prochaine, j’ai  piscine et… Ah ben trop tarrrd ils sont nééés ! », ou encore des tonnes d’autres excuses (« mon véto le fait pas » est aussi très courant).

Bref, suite à ça chacun fait comme il veut, mais il faut bien garder en tête qu’acheter un animal en animalerie, c’est un acte purement égoïste. Ce n’est pas « sauver un rat », ce n’est pas « faire une bonne action pour un malheureux », c’est juste le caprice du moment, et l’animalerie vous remercie, vous avez donné 10€, elle pourra commander d’autres rats à l’éleveur, qui refera une portée à une rate, et ainsi de suite. Félicitations vous venez de contribuer, avec le sourire, à la bonne tenue du commerce, et pensez donc à tous ceux qui font comme vous et à tout ce que vous encouragez.

SI ça ne vous gêne pas c’est votre choix, comme je disais au début personne ne vous met le couteau sous la gorge. Si vous sauvez un animal, c’est qu’il est en train de mourir ou qu’il est/malae/âgé/… et que l’animalerie vous l’offre, vous ne payez rien, là vous pouvez être fier de vous. Dans tout autre cas, c’est juste un acte personnel que vous faites pour votre personne, parce que vous en avez envie comme vous voudriez un sac à main, en aucun cas pour l’animal.

Autre chose : Je ne tiens pas à cracher dans la soupe, ni à blâmer tous ces vendeurs qui sont BONS, compétents, qui aiment les animaux et qui ont besoin de leur paye pour manger. Vous POUVEZ aider ces gens là. Déjà certaines animaleries fonctionnent bien sans vivant, si vous voulez participer au bien être de votre animalerie parce que vous aimez bien les vendeurs, faites le savoir au patron, déjà (le patron sait quand les gens se plaignent, moins quand ils sont content des compétences de ses salariés, donc il faut le dire afin qu’il le sache et les garde plutôt que d’ebaucher un mauvais ^^), et achetez, mais des accessoires, des jouets, pas des êtres vivants comme si c’étaient des marchandises. Pour savoir si un vendeur est « bon », ne vous fiez pas à son caractère, il y a des vendeurs revêches TRES doués dans leur domaine, ou vous pouvez tomber sur un mauvais jour, ne vous fiez pas à UN SEUL vendeur mais regardez les tous (il y a des magasins avec 2 vendeurs mauvais et un bon, et inversement par exemple), et ne vous fiez pas aux connaissances seules du vendeur sur UN animal. Le vendeur peut être très bon en lapins mais peu doué en poissons, et être un « cador » dans le domaine des oiseaux mais avec un faible niveau en pythons ^^
Il faut donc vraiment privilégier le dialogue, tester les connaissances (et pas le caractère, je me moque que le vendeur soit pas souriant et pas mon pote, je suis pas là pour me faire des amis mais pour avoir des conseils (et bons)), et si vous trouvez un bon vendeur, gardez le, mais n’achetez pas d’êtres vivants 😉 

De plus en plus d’animaleries ferment leur rayon vivant pour se consacrer à « l’inerte » et c’est très bien 😉 

Je tiens également à préciser qu’il ne faut PAS mélanger les choses. Un chien, un chat, ne viennent JAMAIS d’éleveurs sérieux en animalerie (hors opérations spéciales ou un éleveur vient présenter ses animaux). Les mammifères en général non plus. 
Pourquoi ? Parce qu’on a besoin d’un SUIVI notamment. Pour pouvoir travailler nos familles, nous avons besoin de savoir ce que deviennent les petits, leurs maladies, leur date et cause de décès. En animalerie c’est pas possible. Certains iront aux serpents, aux furets, chez des gens peu scrupuleux,… Pour un éleveur passionné ce n’est pas envisageable…

Du coté des éleveurs de chiens c’est encore autre chose : pour un chihuahua par exemple c’est 90% de césarienne, et en moyenne 2 chiots. Disons donc que j’ai un bon éleveur passionné. Sa chienne aura vu le vétérinaire pour un suivi de gestation (ici 90€ avec echographie), elle mangera plus, disons que durant la gestation elle aura « englouti » 30€ de croquettes. Elle subit une césarienne, 400€, et l’éleveur l’aide avec du lait maternisé (30€). Je ne compte pas les installations, les lampes chauffantes,… Elle fera trois chiots, donc un qui mourra à 15 jours après avoir été chez le vétérinaire (40€ de consultation, il aura eu une « ristourne » parce qu’il a emmené la femelle avec pour vérification de sa santé). Les deux petits restants grandissent bien, l’éleveur les nourrit avec de la qualité, jusqu’à leurs 3 mois en comptant toute la nourriture ainsi que la mère il y en aura pour 100€ disons. Puis, il ira les faire pucer et vacciner, comme tout éleveur sérieux. Puis vermifuger, déparasiter. 150€ par chiot. Puis 50€ par chiot pour le rappel à 3 mois.
Au final, ces deux chiots lui auront coûté 1060€. Soit il veut en garder un, il revend l’autre 1000€ car ils ne sont pas LOF (je n’ai jamais vu un chien LOF en animalerie donc je reste sur cet exemple). Il aura perdu 60€. Si il vend les deux pour 1000€ chacun , il gagnera  940€. Auquel il devra enlever les charges, comme l’électricité, les impôts, la nourriture de ses chiens adultes,… A la louche, il gagnera 600€ sur cette portée.
Pour vivre correctement dans ces conditions, c’est compliqué (il gagne moins que le SMIC, donc… Imaginez vous avec 600€ par mois), il lui faut pas mal d’adultes pour avoir plus de portées. C’est un métier qui est TRES PEU rentable quand on est passionné, comme malheureusement tous les élevages de tous les animaux actuellement (enfin malheureusement pour les passionnés et heureusement parce que ça n’encourage pas l’idiot du coin à faire de l’élevage).Une animalerie vend en moyenne un chihuahua 1200€. Pour être rentable, ils devront l’avoir acheté moins de 600€ à l’éleveur. Donc soit ils ont des éleveurs qui travaillent gratis et leur donnent les chiots, soit… Le chien devra revenir moins de 400€ à l’éleveur. Ca coince, non, par rapport à ce que je montre au dessus ? Ca veut dire qu’il aura fallu faire beauuuucoup de chiots donc moins de temps avec eux, de la nourriture de moins bonne qualité, moins de soins…

C’est malheureusement typique de la mentalité française : du discount, du moins cher, même pour l’animal. Devinez qui en sont les victimes collatérales ? 

Les exceptions que je ferais sont les suivantes : certains éleveurs grossistes de reptiles, de poissons, et d’oiseaux. Il y a quelques passionnés qui ont réussi à en faire leur métier, souvent pour les oiseaux c’est juste un complèment de revenu d’ailleurs. Pour les reptiles et poissons c’est « un peu plus simple », donc je ne les met pas dans le même panier.

Si vous tombez sur une animalerie indépendante avec des passionnés qui font de l’aquariophilie et du reptile, vous pouvez donc normalement leur en acheter, les conditions de vie des animaux ne seront pas les même que pour les rongeurs, il faut toujours bien entendu se renseigner, mais il y a des grossistes reptiles/aqua/oiseaux qui ont des conditions de vie tout à fait valables pour ces bêtes, et à 1000 lieues de celles des rongeurs.

Je terminerais sur ce petit « exercice », soumis sur mon groupe FB il y a peu. N’oubliez pas, réfléchissez, et n’achetez pas de mammifères en animalerie.

Imaginez qu’on vous parle d’un éleveur de chiens destinés à la chasse. Ce sont des chiffres fictifs, mais je pense que l’exemple peut vous faire comprendre.
Il a commencé il y a quelques années avec 10 chiennes attachées au bout d’une corde de 3m, nourries aux croquettes premier prix, dans la boue au fond de son terrain. Il a fait porter ses chiennes à leurs premières chaleurs, a eu 45 chiots vivants qu’il a revendus 600€ pièce. Il gagne environ 300€ sur chaque chiot. Ils sont partis comme des petits pains, donc il a pu acheter des chenils en béton chaque chienne est seule et ne voit jamais personne, à chaque chaleurs les chiennes sont saillies. Dès qu’elles ont le système reproducteur mort ou qu’elles sont trop vieilles, il les fait euthanasier. Certaines ne supportent pas cette vie et meurent, elles sont automatiquement remplacées par d’autres. Il est resté aux croquettes premier prix. 
Quand les chiennes sont malades, il les soigne avec les moyens du bord donc ça ne marche pas souvent. Certaines deviennent folles et tuent leurs petits, sans compter ceux qui tombent malades, donc les mauvaises mères sont remplacées.
La deuxième année il a eu 55 chiots, qu’il a réussi à vendre 600€ pièce également, en gagnant encore 300€ par chiot. Son commerce fonctionne bien, il a donc décidé de faire construire plus de chenils. Avec 20 chiennes et 100 chiots, ils ont tous été vendus, trois années de suite. La cinquième année toutes les premières chiennes étaient mortes d’épuisement, mais il avait de quoi tourner avec 30 chiennes adultes. Vous arrivez, on vous montre un chiot malade, en mauvais état. L’éleveur vous propose de l’avoir pour moitié prix. Vous êtes content, il na gagnera pas d’argent. Il n’en perdra pas non plus ceci dit.
Vous pensez sauver un chien, en fait lui, il est content, il ne perdra pas d’argent sur un chiot inutile. Vous avez empêché UN chien de mourir, mais vous avez fermé les yeux sur les conditions de vie de ces 30 chiennes, de ces 180 à 200 chiots qui naissent tous les ans, en serrant la main de l’éleveur, content de se faire un peu de fric sur le dos de personnes « sensibles ». Vous l’avez aidé à faire ça, à continuer, vous avez participé à ça, vous êtes désormais responable à hauteur de 300€ de ce qui arrive à ces chiens.Est-ce normal ? Non. Ce qui l’est, c’est de militer contre cet élevage, de montrer aux gens ce qu’il en est, de leur faire ouvrir les yeux. Si ça fonctionne, dans 5 ans, il n’y aura plus que quelques personnes qui achèteront ses chiots, parce que vous en aurez convaincu 180 que c’est mal. Il aura eu 180 chiots « en trop », ça fait autant d’argent perdu, beaucoup trop pour lui, ce n’est plus rentable alors il n’aura gardé que 5 chiennes, c’est tout ce qui lui reste.
Vous ne le savez pas, mais en boycottant cet élevage, en ouvrant les yeux des gens, vous avez sauvé 25 chiennes, et tous les chiots qu’elles auraient pu faire.Les rats, les lapins, les souris, les cobayes, vivent la même chose. Sauf que ça « choque moins » que les chiens étrangement. Mais ça fonctionne de la même manière. Exactement. Pensez y.(et attention, cette histoire est fictive mais malheureusement tout à fait réaliste…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s